Présentation

Le site a déménagé :-)

9 mai 2006 2 09 /05 /mai /2006 19:06

Je ne veux pas de péridurale mais mon médecin m'a dit que la visite pré-anesthésique était obligatoire... Est-ce vrai ?

Cette visite n'est pas obligatoire. On peut considérer qu'elle l'est éventuellement pour une femme qui choisit délibérément à l'avance une péridurale, mais elle est facultative pour les autres.
 
L'argument donné à toutes les femmes est que si elles font cette visite, elles auront tout loisir de changer d'avis au dernier moment, et ne dérangeront personne pour un éventuel bilan au milieu de la nuit. Mais dans cette manière de voir les choses, il est manifeste que la femme a déjà ainsi le pied à l'étrier, ce qu'elle cherche en général à éviter si elle veut aussi choisir sa (ses) position(s) d'accouchement.
 
Cette idée sous-jacente du au cas où donne ici le ton que l'accouchement est potentiellement dangereux. Or dans l'absolu quand une dame part accoucher, elle n'a pas pris rendez-vous pour un acte de chirurgie ! Et encore, il n'est pas question d'acte de chirurgie (épisiotomie ou forceps...), pour rester dans le sujet, mais d'anesthésie générale ou loco-régionale. Et là oui, dans ce cas, la consultation préalable est obligatoire si la péridurale est PREVUE. Donc c'est en ce sens que je précise qu'elle n'est pas obligatoire, juridiquement parlant. Maintenant si une femme ou un médecin pense "prévention", il revient à chacun d'évaluer ses peurs (et à ce moment là pourquoi ne pas avoir un médecin urgentiste à côté de soi quand on traverse la rue ?) ou ses parades (avoir envie que son dossier soit complet en cas de décision de transfert, si au départ l'accouchement est prévu à domicile par exemple).
 
C'est dire aussi que dans la pratique courante accoucher = acte médical. Donc si on reprend le raisonnement avec l'art. D6124-91 du Code de la santé publique : "Pour tout patient dont l'état nécessite une anesthésie générale ou loco-régionale, les établissements de santé, y compris les structures de soins alternatives à l'hospitalisation, doivent assurer les garanties suivantes : 1º Une consultation pré-anesthésique, lorsqu'il s'agit d'une intervention programmée" alors l'accouchement nécessite une anesthésie programmée ! C'est un peu hallucinant...

Je serais curieuse de voir le chiffre des accouchements à domicile prévus où les femmes ont fait une consultation pré-anesthésie... versus celles qui sont sûres d'aller à l'hôpital...
 
---------------------
 
Textes du Code de la santé publique
 
Article D 6124-91

Pour tout patient dont l'état nécessite une anesthésie générale ou loco-régionale, les établissements de santé, y compris les structures de soins alternatives à l'hospitalisation, assurent les garanties suivantes :
1º Une consultation préanesthésique, lorsqu'il s'agit d'une intervention programmée ;
2º Les moyens nécessaires à la réalisation de cette anesthésie ;
3º Une surveillance continue après l'intervention ;
4º Une organisation permettant de faire face à tout moment à une complication liée à l'intervention ou à l'anesthésie effectuées.

Article D6124-92
 
La consultation préanesthésique mentionnée au 1º de l'article D. 6124-91 a lieu plusieurs jours avant l'intervention.
Si le patient n'est pas encore hospitalisé :
1º Pour les établissements de santé assurant le service public hospitalier, elle est réalisée dans le cadre des consultations externes ;
2º Pour les établissements de santé privés relevant des dispositions de l'article L. 6114-3, elle est réalisée soit au cabinet du médecin anesthésiste-réanimateur, soit dans les locaux de l'établissement.
Cette consultation est faite par un médecin anesthésiste-réanimateur. Ses résultats sont consignés dans un document écrit, incluant les résultats des examens complémentaires et des éventuelles consultations spécialisées. Ce document est inséré dans le dossier médical du patient.
La consultation préanesthésique ne se substitue pas à la visite préanesthésique qui est effectuée par un médecin anesthésiste-réanimateur dans les heures précédant le moment prévu pour l'intervention.

Article D6124-35
 
L'établissement de santé autorisé à pratiquer l'obstétrique met en place une organisation permettant :
1º De fournir aux femmes enceintes des informations sur le déroulement de l'accouchement, ses suites et l'organisation des soins ;
2º D'assurer une préparation à la naissance et d'effectuer des visites du secteur de naissance (ou bloc obstétrical) pour les patientes qui le souhaitent ;
3º D'assurer au début du dernier trimestre de la grossesse une consultation par un gynécologue-obstétricien ou une sage-femme de l'unité qui effectuera l'accouchement et de faire réaliser la consultation pré-anesthésique prévue à l'article D. 6124-92 par un anesthésiste-réanimateur de l'établissement ;
4º De faire bénéficier les consultantes, y compris en urgence, d'examens d'imagerie par ultrasons.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sophie Gamelin - dans Grossesse
commenter cet article

commentaires

Nathalie 09/05/2012 11:59


J'ai fait cette visite au huitième mois, alors que mon accouchement était prévu en maison de naissance... mais pareil, ma gynéco, la maternité où je devais m'inscrire "au cas où" m'ont soutenu
qu'il "fallait" faire cette visite !


résultat : une heure d'attente à l'hôpital, il fait chaud, j'en ai marre, enceinte de 8 mois. contenu du rdv : l'anesthésiste m'a pris de haut en disant que je disais maintenant que je ne la
voulais pas mais "vous verrez le jour j vous serez très contente de me voir ça ne sert à rien de souffrir",... et m'a vendu les mérites et les points positifs de la péri... je disais "oui oui"
sans l'écouter, mon choix était fait. et puis il a lu ce que j'avais écrit sur le dossier en salle d'attente, "allergies ? opérations ? maladies ? traitements ? vous pesez combien ? ok c'est tout
bon... il ne m'a pas pris la tension, ne m'a pas déshabillé, ne m'a pas ausculté... donc je confirme, visite qui n'a servi à rien du tout !

Shérazade 01/10/2010 12:35



La visite anésthésiste est obligatoire pas au cas où la femme change d'avis concernant sa gestion de la douleur, mais au cas où l accouchement prend une mauvaise   tournure de type
césarienne : et là, l anésthésie est inévitable! Ainsi, le  rdv anésthsiste est utile.



Stéphanie 26/09/2009 14:48


Je prépare un AAD et suis censée faire cette consult' pour le "cas où". Mais je m'interroge. Si je suis renversée par une voiture, on m'opérera sans cette consult', n'est-ce pas ? En l'occurrence,
je n'ai aucune info spécifique à donner à l'anesthésiste, mon cas étant "banal" et je n'attends pas grand-chose comme info de sa part (les infos qui m'ont été données pour une précédente grossesse
étant très peu partiales et je n'irai à l'hôpital que si problème grave, il ne s'agit pas de demander une péridurale). Alors, justement, si c'est juste un rdv de 5 minutes, comme le dit la personne
précédente et que je n'ai rien à ajouter à un dossier déjà constitué, pourquoi se donner la peine d'un rendez-vous supplémentaire, du trajet fatigant et de l'attente très longue sur une chaise
inconfortable dans le couloir ?


S. PETER 01/08/2009 23:28

Je suis aussi assé surprise par la coté categorique de votre article! Dans le sens ou autant certains actes sont invasifs (TV par exemple) autant une consulte anestesie, c'est un rendez vous de 5 minutes ou on renpond a 6 questions et on check deux trois details, rien de bien terrible! Parrallelement, je ne me voie pas faire cette consulte en plein travail, parce qu'il y a un soucis et qu'on a pas voulus le faire avant. Et si cela conduit a une perte de chance pour la maman et le bébé, c'est dommange de ne pas avoir juste pris ce temps, tout du moin je trouve!Pour le coté "perte de confiance d'autonomie" je trouve que c'est encore exageré! Si on est sur de son choix de refuser la peri je vois pas ou est le soucis, on y va pour si jamais il y a plus grave, pas pour se laisser le choix ou non, si on se le laisse soit même pas consulte pre anesthesie ou pas ca change rien a ses propres convictions! Mais surtout c'est un peu accepter deja que même en voulant naturel et en fesant au mieu, il reste un risque, et qu'il faut l'accepter et s'y preparer, histoire de mieu le vivre (parce que si c'est pour culpabiliser ou avoir des regret parce que malheureusement on entre dans le petit pourcentage de complication inevitable, au lieu de simplement l'accepter, je ne suis pas sure non plus qu'on aille vers le bien et le bien etre!)Enfin voila, je vais accoucher sous peut, naturellement en plateau technique, je vais a cette consulte come j'irai a la poste, cela ne change rien a mes convictions ou a mon projet de naissance, mais pour le cas ou... Et je n'aurai ni le regret d'avoir eventuellement infliger des sequelles a mon bébé parce que mon anesthesie aura trainée et bébé souffert, et ni le regret de mon accouchement naturel s'il n'a pas lieu, puisqu'en y allant j'accepte cette idée que peut-etre ca ne se paseera pas aussi bien que je le souhaite!

Bernard Bel 11/06/2007 11:24

Une information complète et responsabilisante des usagers passe par la distinction entre "obligatoire" et "indispensable". L'objet de cet article était d'appeler à cette distinction, pas de réfuter une argumentation médicale sur laquelle nous sommes tous d'accord.