Présentation

Le site a déménagé :-)

31 mai 2006 3 31 /05 /mai /2006 09:27

 

1100682001_c2261a5e26.jpg
Tout établissement public se doit d'accueillir une femme en travail :

Article R1112-27 du code de la santé publique : "Le directeur ne peut, s'il existe des lits vacants dans le service de maternité, refuser l'admission dans le mois qui précède la date présumée de l'accouchement d'une femme enceinte ou dans le mois qui suit l'accouchement d'une femme récemment accouchée et celle de son enfant."

 

Dans le cas où une grossesse est suivie par une sage-femme libérale et que la femme prévoit un accouchement à domicile, l'inscription en maternité n'est pas obligatoire. Cependant, certaines sages-femmes demandent que leurs patientes fassent cette inscription dans le cas où l'état de santé de la mère ou du bébé demanderait un transfert de dernière minute.

 

S'il y a alors un transfert "physique", un transfert de responsabilité a forcément lieu : ce n'est plus la sage-femme libérale (même si elle accompagne sa patiente) qui est responsable médicalement et juridiquement, mais le professionnel de la structure qui prend en charge la femme, et plus largement la structure. Sauf dans le cas où la sage-femme a accès à un plateau technique (convention) : elle garde alors toute la reponsabilité.

 

Sophie Gamelin-Lavois

Partager cet article

Repost 0
Published by Sophie Gamelin - dans Consentement libre
commenter cet article

commentaires