Présentation

Le site a déménagé :-)

24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 15:38

Accoucher seule : mon choix

Après un rendez-vous chez mon gynécologue, celui ci a décidé de m'hospitaliser car j'étais ouverte de 3 cm. Je n'ai eu aucune visite de mon gynécologue le temps de mon hospitalisation, d'après la gynécologue de garde il y avait un problème vis à vis du bébé car elle ne bougeait pas assez. J'ai demandé à la gynécologue d'établir une échographie et si il y avait vraiment un problème que l'on retire immédiatement ma petite fille. La gynécologue a refusé de faire quoi que ce soit car ça allait être un bébé prématuré.

Mon mari et moi avions pris la décision de signer une décharge pour quitter cet hôpital, je suis rentrée chez moi et tout allait très très bien jusqu'au jour je me suis éveillée à 6h du matin à cause des contractions qui faisaient horriblement mal. J'ai réveillé tout de suite mon mari qui m'a demandé si je voulais aller à l'hôpital. J'ai refusé, je me suis recouchée pendant 2 bonnes heures en ne pensant plus aux contractions.

Ensuite, je me suis relevée et ai été rejoindre mon mari qui se trouvait dans le salon avec notre fille de 16 mois. Je lui ai annoncé que le bébé arrivait, il m'a tout de suite installée dans le divan et a fait naître notre adorable petite fille sous les yeux de l'aînée qui frappait dans ses mains.

Il a de suite téléphoné à l'ambulance qui était là rapidement pour faire les soins du bébé. La première chose que j'ai demandé à mon mari est : "Est-ce qu'elle est vivante?" - "Oui, elle est bien vivante". J'ai entendu ses premiers pleurs qui m'ont directement soulagée. Les ambulanciers l'ont pesée à la maison, elle faisait 1kg 850 à 34 semaines de grossesse. Nous avons été directement transportés à l'hôpital pour terminer les soins et mettre la petite en couveuse où elle est restée 4 semaines.

Ce jour-là restera toujours gravé dans mon coeur et je revis chaque jour ce moment de bonheur.

Si j'ai décidé d'accoucher seule avec mon mari, à mon domicile, c'est parce qu'il y a 4 ans j'ai perdu ma petite fille Emilie à 26 semaines à cause d'une d'erreur médicale. Une enquête avait été réalisée, et cela avait pris plus de 2 ans, cela est très dur quand vous retournez sur la pelouse où l'on a dispersé les cendres de votre enfant et que vous l'aviez vu vivre pas plus de 15 minutes. C'est pour cela que je ne fais plus confiance à certains médecins et infirmières.

Maintenant je me retrouve avec une très belle famille et de très très beaux enfants que j'admire énormément, mes sentiments sont tellement forts que je ne trouve pas les mots.

Isabelle de Seraing, le 29 septembre 2000.
bebelle(arobase)teledisnet.be

Partager cet article

Repost 0
Published by Sophie Gamelin-Lavois - dans Récits de naissances
commenter cet article

commentaires