Présentation

Le site a déménagé :-)

9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 09:25


iStock_000012048415XSmall.jpg iStockphoto ©

 

Ouverture du premier centre de naissance aquatique de France. Source : Le Parisien, 31/08/2011, d'après un communiqué national de l'Afna, 26/08/2011.

C'est la ville de Guingamp (Côtes-d'Armor) qui inaugurera le tout premier centre de naissance aquatique de France au début de l'année 2013. Pratiqué depuis plusieurs années dans différentes cliniques et centres hospitaliers, l'accouchement dans l'eau, à l'aide d'une baignoire de mise au monde, aura donc prochainement son propre centre, a révélé jeudi le Dr. Richard, président de l'Association Française de Naissance Aquatique (Afna).

 

http://www.accouchement-dans-leau.com/img/photos/z/baignoire-08.jpg

 

Baignoire Ondine ©

 

En France, l'accouchement dans l'eau est pratiqué dans huit cliniques ou centres hospitaliers. La naissance est effectuée dans une baignoire de mise au monde. Comme l'explique le site internet de l'Afna : « L'obstétricien ou la sage-femme, assis face à la paroi transparente antérieure, accompagne l'expulsion. Cette fenêtre est équipée de gants étanches qui permettent l'accompagnement de la naissance (soutenir le périnée, pratiquer une épisiotomie, aider au dégagement de l'enfant) ».
 
La liste des centres pratiquant l'accouchement dans l'eau en France (source Afna) :

Clinique Adassa, Strasbourg (Bas-Rhin) ; Maternité des Lilas, Les Lilas (Seine-Saint-Denis) ; Centre Hospitalier de Guingamp (Côtes-d'Armor) ; Maternité d'Arcachon (Gironde) ; Polyclinique d'Oloron (Pyrénées-Atlantiques) ; Hôpital des Métallurgistes Pierre Rouques Les Bleuets (Paris 12e) ; Clinique Générale de l'Etang De Berre, Vitrolles (Bouches-du-Rhône) ; Centre Hospitalier d'Orthez (Pyrénées-Atlantiques)
 
Pour plus de renseignements sur la naissance aquatique : www.accouchement-dans-leau.com



J'ouvre cet article avec la réaction de Muriel André, sage-femme, qui m'a écrit suite à l'information postée sur la lettre-périnatalité (je publie ici avec son accord) :

« Je n'ai jamais vu quelque chose d'aussi monstrueux, il est clair que le Dr Richard n'a jamais consulté les travaux de Sheila Kitzinger (et Ethels Burns), sage-femme et spécialiste mondiale de l'accouchement dans l'eau qui collecte toute la data sur ce sujet dans le monde entier. Je vous joins la page concernant une collaboration internationale autour de l'accouchement dans l'eau qui n'a rien à voir avec ce centre français http://www.sheilakitzinger.com/WaterBirth.htm

Jusqu'à présent, sa base de données comprend près de 9.000 naissances. Pas d'épisiotomie dans l'eau (en principe, ce ne devrait déjà pas être le cas dans l'air !), liberté posturale et délivrance du placenta dans l'eau. Bref, pas cet accouchement surmédicalisé qui ressemble comme deux gouttes d'eau à celui dans l'air. Nos voisins britanniques et suédois pratiquent l'accouchement dans l'eau depuis bien longtemps. Le ministère de la santé britannique à d'ailleurs imposé à toutes les maternités d'avoir une baignoire d'accouchement et, fort heureusement, elle ne ressemble en rien à celle-là. »

J'ai d'abord été agacée que l'article fasse mention de la "fameuse" épisiotomie sous l'eau, commesi c'était le nec plus ultra... Après des recherches poussées sur le site de l'Afna, je constate que contrairement au journaliste qui a recopié la seule phrase du site (ici) vantant les mérites des gants étanches permettant les actes médicaux sous l'eau, le Dr Richard met davantage en avant (notamment dans les ressources documentaires) les effets positifs de l'eau : moins de demandes de péridurales, moins d'extractions instrumentales, moins d'épisiotomies...

L'annonce de ce premier centre de naissance aquatique en France n'a pas fait (jusqu'alors) un grand battage médiatique. Pour cause : il est en projet et n'est pas officiellement en service. La baignoire Ondine, inventée par le Dr Thierry Richard devait défendre la pratique de l'accouchement dans l'eau à la fin des années 1990, à grand renfort d'études et de détails techniques dans le but de convaincre ses pairs et le grand public : promouvoir l'accouchement médicalisé dans l'eau, sans les conséquences iatrogènes habituelles.

Toutefois, on ne peut que constater que ce mode d'accouchement n'a pas attendu l'arrivée de cette baignoire high-tech (fauteuil monte-charge, eau salée, température et désinfection surveillées, capteurs étanches pour la surveillance cardio-tocographique, gants étanches...) pour se développer ! Les baignoires spacieuses, à remous ou jets d'eau, les piscines gonflables (telles La Bassine) permettent déjà cette pratique, que ce soit dans les maternités répertoriées en France ou à domicile.

http://www.ouest-france.fr/photos/2010/01/04/100104170727481_53_000_apx_470_.jpg baignoire du CH de Guinguamp

En Belgique, par exemple, la maternité des 10 Lunes propose des alternatives à l'environnement "classique", à l'instar de maisons de naissances (Belgique, Suisse, Allemagne pour citer les pays frontaliers).

http://www.rhms.be/www/depart/mat10lunes/images/salle_eau_d.jpg
Salle Eau - Maternité des 10 Lunes
(d'autres photos d'autres salles
sous la rubrique "Conception architecturale")

Moins connus ou plus discrets, il existe aussi des lieux où les baignoires permettent au moins de faire le "travail" et d'y soulager les douleurs : que ce soient celles des salles "nature" dans les structures ou celle de son propre domicile ! Il faut souligner que le but de l'accouchement dans l'eau est d'avoir le moins de contraintes possibles, en plus du bien être, de la détente, de l'effet antalgique : ne pas être astreinte à une position, pouvoir bouger dans l'eau, ne pas avoir quelqu'un en face qui attende ou fasse des manoeuvres / gestes médicaux, entrer ou sortir de l'eau à sa guise (est-il besoin de toute une mécanique en réalité ?).

http://www.courrier-picard.fr/var/plain_site/storage/images/actualites/info-locale/compiegne-noyon-creil/balneotherapie-en-salle-des-naissances/3866321-1-fre-FR/Balneotherapie-en-salle-des-naissances_reference.jpg

baignoire du CH de Senlis


Un article du Courrier Picard du 2 novembre 2010 nous informe que l'hopital de Senlis s'est doté d'une baignoire de balnéothérapie dans l'une de ses salles de naissance. Bien que les mamans n'y accouchent généralement pas, elles peuvent y rester durant le travail. Le journaliste nous informe même que : "En cas de problème, un système de sécurité permet de vider la baignoire en 40 secondes." On est rassurés ! ;-) Alors, Ondine n'arrive t-elle pas un peu tard ? Puisque dans les maternités qui s'équipent c'est ce genre de baignoire qui "suffit"...


http://www.ch-tourcoing.fr/photos/baignoire_dilatation.jpgbaignoire d'une salle de naissance
à la maternité de Tourcoing

 

http://www.ch-dourdan.fr/userfiles/image/maternite/mat%20baignoire.jpgbaignoire du CH de Dourdan

 

http://www.ch-givors.fr/maternite/images/122-baignoire.jpgbaignoire du CH de Givors
voir aussi ici la salle de naissance

 

Beaucoup de ces baignoires de dilatation, préparation, relaxation et pour l'accouchement sous l'eau sont de la marque APAL (seul le modèle Must est équipé d'une porte). Le fabriquant précise sur son site : "Fort de son expérience, APAL a pu créer et réussir un design ergonomique adapté pour soulager la douleur des contractions, relaxer la mère et faciliter l’accouchement sans aucun risque pour la maman et le bébé. Cette conception permet à la mère de choisir la position assise, accroupie ou dorsale et le niveau de l’eau peut s’adapter en conséquence. La baignoire Bensberg APAL respecte la philosophie du passage en douceur de la vie aquatique du foetus à la découverte de notre monde."
 
http://www.industrystock.de/produkt_db/disc/217412_bild.jpgbaignoire Aquarelax de la marque allemande Vivipar.
La société allemande Febromed propose la baignoire Variotrac qui ressemble beaucoup.
 

10 Lunes (blog -que je recommande- tenu par une sage-femme, a été plus rapide que moi pour écrire son article sur le sujet ;-) Elle a abordé un aspect important que j'avais aussi relevé dans le communiqué mis en ligne le 26 août 2011 où le Dr Richard écrit, dans la partie "Blog du président" sur le site de l'Afna : "A l'inverse des maisons de naissance (...) le centre de naissance aquatique proposera pour chaque naissance la présence du gynécologue-obstétricien, augmentant ainsi la sécurité de l'accouchement."


Non seulement il n'a pas peur de tirer à bout portant sur les maisons de naissance afin de faire valoir son projet vis à vis de sa propre corporation, mais préciser que la présence d'un obstétricien apporte davantage de sécurité est une tromperie pour le grand public (le Syngof s'est déjà excusé en mai dernier [un article de 10Lunes mettait d'ailleurs les points sur les i] il ne faudrait donc pas remettre de l'huile sur le feu !). En effet, comme le souligne très bien 10 Lunes : « Soit l’accouchement est physiologique et l'obstétricien n’apporte rien, soit il bascule dans la dystocie - rappelons qu'il est de la compétence de la sage-femme de le diagnostiquer - et les compétences de l’obstétricien sont liées aux actes qu’il peut poser… au sein d’un plateau technique et donc après transfert. »

Si ce projet de centre aquatique (avec la baignoire Ondine) plaît à un certain public (de parents et de professionnels) tant mieux, toutefois il est important de souligner que de nombreuses personnes sont rebutées par cette mise en oeuvre médicalisée et souhaitent la naissance aquatique pour ce qu'elle apporte de liberté *en plus*, et pas *en moins* !

Une naissance dans l'eau sans artifices

Partager cet article

Repost 0
Published by Sophie Gamelin-Lavois - dans Accoucher autrement
commenter cet article

commentaires

cledical 26/03/2014 13:25


Les matériels de sage femme sont d'une grande utilité pour que son métier soit une réussite envers les patients

LJDP 17/06/2013 12:44


Je ne connaissais pas cette baignoire pour accoucher mais je dois dire que ce type d'accoucher me fait peur ! Bon après tout c'est peut etre simplement que l'on est pas habitué à ce genre
d'accouchement...

Marie Duthilleul 20/12/2011 17:39


Je voulais juste donner mon petit témoignage... Mon premier fils, est né à la maison, sur le tapis du salon... Mais quand j'ai appris que j'attendais un deuxième enfant, je me suis dit que
j'aimerais bien accoucher dans l'eau... et puis j'ai gardé l'idée dans un coin de ma tête mais n'ai rien fait (location de piscine à cet effet par ex.) Quelques jours avant la naissance, j'ai
essayé d'imaginer dans quelle position je pourrais me mettre dans la baignoire de la salle de bain qui me semblait étroite, et je n'ai pas trouvé! Le jour J, quand j'ai eu envie de me glisser
dans l'eau, évidemment je ne réfléchissait plus... ET puis finalement, Paul est bien né dans la baignoire, sans problème!  Comme quoi, si besoin, même une baignoire classique peut suffire!

Marie Duthilleul 20/12/2011 17:35


Je voulais juste donner mon petit témoignage... Mon premier fils, est né à la maison, sur le tapis du salon... Mais quand j'ai appris que j'attendais un deuxième enfant, je me suis dit que
j'aimerais bien accoucher dans l'eau... et puis j'ai gardé l'idée dans un coin de ma tête mais n'ai rien fait (location de piscine à cet effet par ex.) Quelques jours avant la naissance, j'ai
essayé d'imaginer dans quelle position je pourrais me mettre dans la baignoire de la salle de bain qui me semblait étroite, et je n'ai pas trouvé! Le jour J, quand j'ai eu envie de me glisser
dans l'eau, évidemment je ne réfléchissait plus... ET puis finalement, Paul est bien né dans la baignoire, sans problème!  Comme quoi, si besoin, même une baignoire classique peut suffire!

mahi 15/09/2011 08:03



J'ai peu l'habitude de mettre des commentaires. Simplement l'accouchement dans l'eau est comme qui dirait assez parlant pour moi. Je vis la tête en bas  (Melbourne Australie). Pour ma
première j'ai vécu sur le coup un très bon accouchement avec après coup le regret d'avoir finalement demandé la péri et d'avoir senti mon homme moins présent à la clinique ( avec 3 sages femmes
dans la même pièce, il s'est naturellement mis en retrait ). Je ne regrette rien et les sages femme qui m'ont suivi m'ont paru extra. Mais cette fois ci, je voulais la tenter tout naturelle.
L'accouchement à domicile est un peu plus commun ici qu'en FRance. J'ai trouvé une sage femme formidable. J'ai eu la chance de vivre un accouchement en piscine ( "la bassine") au milieu de mon
salon et de la nuit, avec pour seuls compagnons mon homme et mes 2 sages femmes. Une expérience extra toute en sensation. C'est tellement agréable ( et douloureux aussi sur le coup) de vivre
vraiment son accouchement. 


L'eau chaude comme sédatif, un pur bonheur, une récupération beaucoup plus rapide après coup; Quel souvenir et pour terminer : embrasser sa grande le matin venue avec son petit frère dans les
bras, quelle chance. 



Sophie Gamelin-Lavois 15/09/2011 18:47



Merci de votre témoignage Mahi ! Bien amicalement, Sophie.