Présentation

Le site a déménagé :-)

11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 22:01


3821693352_ff6cfedb05.jpg

 

Le blog Haptonomie a fait une page sur le projet de naissance. On peut y lire le projet naissance de Leaventura et l'épilogue dans les commentaires... Extrait :

 

Commentaire de Armelle :

10/01//2010

 

La maternité est elle obligée de respecter le projet de naissance ? Quels sont nos droit réels ? Je vous avoue que j’ai très peur que de nombreux actes soient fait sur moi et le bébé sans mon approbation. Merci par avance.

 

Commentaire Sophie Gamelin :

05/02/2010

 

Il existe un cadre légal au projet de naissance : la loi précise que :  » Le médecin doit respecter la volonté de la personne après l’avoir informée des conséquences de ses choix. (…) Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne.  » (code de la santé publique). Mais cela vaut aussi dans l’autre sens : Tout professionnel peut également refuser d’inscrire une patiente dans son service si elle n’est pas d’accord avec les clauses qu’il propose.

 

Mais il doit l’en informer et la recommander à un confrère. D’où l’importance de discuter d’un projet avant, surtout s’il est en décalage avec les pratiques habituelles et les protocoles d’un service ! L’important est enfin de comprendre ce que l’on peut demander ou pas dans un contexte hospitalier (il ne faut pas croire que l’on arrive pour conquérir ou convaincre les professionnels de santé et qu’ils doivent se plier à toutes les volontés des patientes) : c’est ce dont je parle dans mon livre ou mon site.

 

@Léaventura, est-ce que votre projet de naissance a été suivi en totalité ?

 

Commentaire de Leaventura :

08/02/2010

 

Pour répondre à Sophie Gamelin.
J’ai transmis mon projet de naissance au moins 2 mois avant mon accouchement. C’est sur que si l’on donne cette petite lettre le jour même, cela ne sera pas accueilli de la même manière.


Lorsque je suis arrivée à l’hôpital, la sage femme a regardé mon dossier et elle m’a dit j’ai lu votre lettre, c’est super, c’est parfaitement en accord avec la philosophie de notre hôpital.


Elle a été géniale, toute douce, calme, attentive, elle nous a donné de la musique relaxante, des balles de tennis pour nous masser, des huiles essentielles et a pratiqué sur moi de l’acupuncture. Je me suis senti en confiance, j’étais heureuse, sereine jusqu’au moment ou elle est parti car elle avait fini ses heures…Elle était malheureuse de me laisser car elle ne voyait pas souvent des couples comme nous si calmes sans la famille dans le couloir, sans demander la péridurale. Elle a fait en sorte que celle qui prenne le relai soit en accord avec nos pensées et cela a été formidable.


Le projet de naissance est capital, il permet dans un premier temps de réfléchir à ce que l’on souhaite et dans un deuxième temps de se faire respecter le jour J. On n’est loin d’être comme celles qui ont suivi une préparation à l’hôpital, on n’a pas la même façon d’aborder l’accouchement, nous on pense à tout ce qui peut nous atteindre psychologiquement alors que la plupart ne pensent qu’à avoir une péridurale et à ne pas souffrir tout court.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sophie Gamelin-Lavois - dans Exemples de projets de naissance
commenter cet article

commentaires

Reseda 11/06/2011 10:37



Sans minimiser l'intérêt des projets de naissance plus "naturelle", je pense qu'il vaut mieux ne pas non plus stigmatiser les femmes qui souhaitent un accouchement plus "sécurisé" ou sécurisant
pour elles ou pour leur bébé, moment unique où la douleur peut également ne pas être pas de mise.


Le dire ainsi que vous le dites à la fin de votre article me semble particulièrement dénigrant pour les femmes qui n'ont soit pas eu le choix, soit qui ont opté pour la péri parce qu'aucune femme
ne tolère la douleur de la même manière.


Le choix qui se fait est très personnel, par conséquent, point n'est besoin de critiquer celles qui ne font pas les mêmes choix que vous, toutes admiratives qu'elles soient de ces femmes qui
arrivent à supporter une souffrance qui leur semble bien trop insupportable à elles...


Merci pour elles aussi, d'en tenir compte.