Présentation

Le site a déménagé :-)

9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 13:49


54398085_bdf911c30d.jpg
« Entre habitude culturelle et confort du personnel médical, la position allongée sur le dos (lithotomique) est encore systématiquement imposée aux femmes pour accoucher. Elle est pourtant décriée par les professionnels de santé eux-mêmes.

Aujourd’hui, les tables high-tech avec étriers amovibles font partie intégrante du mobilier des salles de travail. Rares sont les alternatives proposées, en dehors de la position sur le côté, très en vogue actuellement. La femme accouche couchée, se fait accoucher, mais plus rarement s’accouche elle-même et dans la position de son choix.

Le confort de la femme est nié, tout comme sa capacité à gérer elle-même le travail en trouvant une position antalgique ou qui accompagne au mieux ses sensations du moment. Les protocoles médicaux et la prise en charge, tributaires de l’organisation du service, ne permettent ni ne donnent l’opportunité à la femme de s’écouter et d’être autonome.

Il paraît utile, comme l’a souligné en 1998 le Collège National des Gynécologues Obstétriciens Français (CNGOF), de s'interroger sur la mécanique obstétricale entraînée par la position horizontale et ses conséquences maternelle et fœtale. En effet, selon l’OMS, aucune donnée ne justifie d'encourager la position allongée sur le dos, et la liberté de mouvement est bénéfique. Or, les pratiques demeurent et il semble qu’il faudra du temps pour faire évoluer les choses.

« Qu'il s'agisse du premier ou du deuxième stade, les femmes peuvent adopter la position qu'elles désirent bien qu'il soit préférable d'éviter les périodes prolongées en position dorsale. Elles devraient être encouragées à essayer la position qui leur paraît la plus confortable et elles devraient être soutenues dans leur choix. » (Les soins liés à un accouchement normal, OMS, 1997)

« Quand la femme ressent très fort l’envie de serrer les jambes, elle passe pour l’inhibée qui ne peut pas accoucher. Mais son bébé est en train de passer aux ischions : en fermant les jambes, elle ouvre ses ischions. Mais on veut des femmes bien ouvertes "penthouse style" : on lui force les jambes dans les étriers et on coince la tête du bébé. C’est fameux ! Là elle pourra optimalement "constiper" son accouchement ! » (Stéphanie St Amant, Québec)

Les conséquences iatrogènes de la position lithotomique sont nombreuses : un manque de confort, la réduction de l’intensité des contractions, une douleur accrue, une progression plus lente du travail, la compression de la veine aorto-cave qui affecte le débit sanguin dans l’utérus (ce qui peut entraîner la souffrance fœtale et l'hémorragie per partum), les dépressions néo-natales, les déchirures du périnée, l’augmentation des extractions instrumentales…

Malgré la prévalence, comme on l’a vu, de la position dorsale, de nombreuses autres possibilités s'offrent aux parturientes.

Des contraintes limitent ce choix, comme la table d’accouchement, les protocoles tels que la perfusion ou le matériel de surveillance, mais elles peuvent être réduites au minimum.

Les alternatives pour rester mobile : une simple voie veineuse peut remplacer avantageusement la perfusion ; le monitoring peut être posé de façon intermittente (c’est même recommandé par la Haute autorité de santé) ; il n’est pas nécessaire de bénéficier de beaucoup de matériel pour être confortable, se détendre, rester sereine…

La femme peut se tenir debout, marcher, s'asseoir, se suspendre ou se mettre à quatre pattes, prendre une douche ou un bain pour se détendre ou adopter successivement chaque position comme elle le souhaite. « Dans les témoignages d'accouchements spontanés, des femmes disent que dès qu’elles s’écartaient même un tout petit peu de leur posture instinctive du moment, elles ressentaient des douleurs insupportables ». (Bernard Bel)

La douleur, honnie dans notre société, a pourtant plusieurs fonctions essentielles dans ce cas : la femme est obligée de tenir compte qu’elle accouche et ne peut s’occuper à autre chose ; elle permet au corps de produire les hormones spécifiques nécessaires (dont les endorphines) ; engage la parturiente à trouver la meilleure position (la plus antalgique et celle qui aidera le mieux le bébé à naître)… »

Cet article, conçu par Sophie Gamelin-Lavois, a été imprimé sur un feuillet d'information à l’occasion de la Semaine mondiale pour l’accouchement respecté (SMAR 2005) qui avait pour thème « Les positions de l'accouchement : acteurs et metteurs en scène, respect des choix... ».


Ressources :

puce-grise.gifLa page SMAR 2005 du site de l’AFAR : www.afar.info
puce-grise.gifLes posters sur les positions édités par l'AFAR
puce-grise.gifLa catégorie Positions d'accouchement de ce site
puce-grise.gifUne page info illustrée du site www.dancingforbirth.com

puce-grise.gifExposé : Accouchement physiologique et positions d'accouchement : suivre le mouvement (Marie-Claude Masson, sage-femme & Lucie Hamelin, sage-femme. Nov. 2010)

 

Bibliographie Vidéos :

 

- Bouger en accouchant

Blandine Calais-Germain, Ed. DésIris, septembre 2009.

- Trouver sa position d'accouchement

Bernadette de Gasquet, Ed. Marabout, juin 2010.

- Les positions d'accouchement

Bernadette de Gasquet, DVD, janvier 2008.
- Position accroupie pour l'accouchement
Johan Onvlee, téléchargement MP3, janvier 2003.
- Sur pregnancyvideos : de nombreuses positions d'accouchement, notamment debout.
- Respirations et positions d'accouchement
Joanne Dussault, Ed. de l'Homme, avril 1986.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sophie Gamelin-Lavois - dans Positions accouchement
commenter cet article

commentaires

Piafette 10/07/2010 09:44



Sans compter que dans ce cas on ne fait pas du bien non plus au bébé. Pour ma part si Axel doit voir un osthéo c'est parce qu'on appuyé sur mon ventre au lieu de me faire changer de position pour
le faire descendre "naturellement"!



Sophie Gamelin-Lavois 20/07/2010 14:02



Sans compter que "l'expression abominale" dont vous parlez n'est pas recommandée du tout comme le souligne la Haute autorité de santé ! Lire à ce sujet : http://wiki.naissance.asso.fr/index.php?pagename=RPCexpression Merci de votre témoignage. Et bravo pour votre blog !! :-)