Présentation

Le site a déménagé :-)

/ / /
Réalité : Aucune donnée scientifique ne confirme la thèse selon laquelle le choix le plus sûr pour toute femme serait d'accoucher à l'hôpital [...] Par contre, des études montrent [...] que la morbidité est plus élevée parmi les mères et les bébés nés et suivis dans une institution en général, [..] et tout particulièrement dans les services obstétricaux.

(Campbell et Macfarlane, 1986. Cité par Henci Goer : Traduction de Home birth, in H. Goer, Obstetrical myths versus research realities. A guide to the medical litterature. Westport : Bergin et Garvey, 1995, chapitre 17, p. 331-347.)


La question du lieu d'accouchement relève donc d'un choix personnel même si aujourd'hui la réalité est que plus de 95% des naissances ont lieu à l'hôpital. La grande difficulté pour les femmes, les couples, qui ont envie d'un accouchement à la carte, personnalisé et respectueux de la physiologie, est de devoir subir d'emblée tout une batterie de protocoles, plus basés sur des habitudes de service et de gestion que sur la réelle sécurité. Mal ou peu informée, la femme tombe le plus souvent dans les rouages de l'hypermédicalisation, sans comprendre les tenants et les aboutissants de l'enchaînement des gestes, de l'engrenage hypermédical et de la prise en charge.

Beaucoup de femmes se sentent coupables de ne pas avoir réussi à accoucher (sans forceps, sans péridurale, sans épisiotomie...) ou à l'inverse reconnaissantes envers un système qui les a peut-être mises en échec (heureusement que j'étais à l'hôpital sinon mon bébé - ou moi - serait mort). Une bonne information, afin de décider en conscience - et non simplement subir - reste la base d'une bonne préparation à la naissance !

 Renseignez-vous sur les protocoles en vigueur, les habitudes et les pratiques médicales locales (par exemple si on vous dit que dans le service il y a 60% d'épisiotomies et qu'elles ne sont pas systématiques, c'est de l'intox ! Ou encore si on vous dit que dans le service il y a 90% de péridurale mais que c'est à la demande, même chose !) ...

http://maternites.doctissimo.fr/

Doctissimo vous propose un guide avec près de 650 maternités publiques ou privées. Indispensable pour connaître le nombre d'accouchements, les taux de péridurales et de césariennes ou le nombre de lits des établissements de votre ville ou de votre département.

Voici quelques exemples (en date du 28 février 2007), histoire de montrer les disparités :

- Paris (75) Clinique de la Muette :
1527 accouchements, 97,5 % de péridurales, 39% de césariennes.

- Enghien les Bains (95) Clinique de Girardin :
843 accouchements, 98,8 % de péridurales, 14% de césariennes.

- Bordeaux (33) Polyclinique Bordeaux Nord Aquitaine :
2050 accouchements, 24,6 % de péridurales, 20,5% de césariennes.

- Conde sur l'Escaut (59) Maternité du Hainaut :
498 accouchements, 17,3 % de péridurales, 18,7% de césariennes.

Pour aller plus loin en ce qui concerne les chiffres sur Paris, il y a le livre "Bien naître à Paris et dans sa région" de Lise Bartoli (Ed. Parigramme). On trouve aussi les chiffres des taux de césariennes en France dans le livre "Où accoucher en France" de Valérie Lamour (Ed. Marabout). Cependant ces données ne sont pas de forcément actualisées au vu des dates de parutions desdits livres (janvier 2005).

Préparez un projet de naissance, et faites-vous accompagner par des personnes ressources compétentes. Il y a des lieux qui font de réels efforts pour informer le public et proposer des alternatives au "pack naissance". Il y a des équipes qui attendent que les parents s'impliquent et aient des demandes (sans s'en remettre totalement et aveuglément en la médecine ou le pouvoir médical) ...

Prenez conscience de vos droits de patients ... (charte des droits de la personne hospitalisée etc.) Informez-vous via Internet bien sûr, auprès d'accompagnantes à la naissance (doulas, accompagnantes, consultantes ...) et auprès de professionnels de santé formés à la physiologie : les sages-femmes, échangez avec d'autres parents (associations, rencontres, listes de discussion ...). Ne restez pas sur des a priori ...

Enfin l'accouchement respecté est plus une question de confiance en soi et de personnes que de lieu en soi. En effet, ce n'est pas parce qu'un lieu est réputé "nature" qu'il en sera ainsi de votre accouchement : cela dépend de l'équipe de garde. Parfois rien ne sert d'aller à l'autre bout du monde pour tenter d'avoir la garantie d'un accouchement naturel qui sera peut-être plus médicalisé que dans un lieu moins connu mais plus à l'écoute (telle femme est par exemple partie accoucher à Ostende pour accoucher dans l'eau, mais a eu des injections d'hormones pour accélérer l'accouchement et une épisiotomie sous l'eau ; telle autre aura été dans la structure locale qui offre le bénéfice d'une baignoire, et l'expulsion aura eu lieu dans l'eau inopinément, sans gestes déplacés...).



Organisation du système hospitalier

Les établissements assurant la prise en charge des femmes enceintes et des nouveau-nés comprennent, sur le même site :

- soit une unité d'obstétrique,
- soit une unité d'obstétrique et une unité de néonatologie,
- soit une unité d'obstétrique, une unité de néonatologie et une unité de réanimation néonatale.

La néonatologie a pour objet la surveillance et les soins spécialisés des nouveau-nés à risques et de ceux dont l'état s'est dégradé après la naissance.

La réanimation néonatale a pour objet la surveillance et les soins spécialisés des nouveau-nés présentant des détresses graves ou des risques vitaux.

Partager cette page

Repost 0
Published by