Présentation

Le site a déménagé :-)

31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 08:31


Les pratiques médicales tendent à s'améliorer depuis quelques années grâce -entre autres- à l'évaluation mise en place par la Haute autorité de santé (EPP). Voici quelques exemples locaux pour information, mais qui ne reflètent pas forcément la moyenne en France... La connaissance des chiffres d'une maternité est le meilleur moyen de "prendre la température" quant à la systématisation de certains actes médicaux.


L'épisiotomie



- Une sensibilisation de l’équipe médicale (obstétriciens et sages-femmes) a permis de diminuer la fréquence de l'épisiotomie à la maternité du Belvédère (76) : de 59% elle passe à 33,5%. Même si des progrès restent à faire (13% en Angleterre en 2001, voir tableau comparatif), on peut néanmoins saluer ces résultats encourageants ainsi que leur publication.

- Le CHU de Besançon (25), qui avait déjà un taux d'épisiotomies en dessous de 30% en 2003, est descendu à 3,4% en 2007. Le taux de cet acte médical dans cet établissement est donc largement plus bas que celui recommandé par les bonnes pratiques (30% par le CNGOF en 2005) ! Parallèlement à la pratique restrictive des épisiotomies et à l'augmentation des extractions instrumentales, il n'y a pas eu d'augmentation des déchirures périnéales graves.  Lire l'exposé et un article paru dans Parents Magazine de juin 2011.

- Le CH de Lillebonne (76) affiche 22,40% d'épisiotomies en 2008.

La césarienne

En 2005, la pratique de l'audit a permis une diminution immédiate du taux de césariennes à la clinique Champeau de Béziers.

janvier 2004 : 24%  -  janvier 2005 : 13,5%
février 2004 : 20%  -   février 2005 : 11%
(source : diapo 11)

Partager cet article

Repost 0
Published by Sophie Gamelin-Lavois - dans Pratiques - chiffres - stats
commenter cet article

commentaires